Actus 2018/2019


  LAOS 2019

Le voyage au Laos pour les élèves des classes de première a démarré ce dimanche 3 Février. 

Les jeunes sont déjà dans l’ambiance en arrivant à l’aéroport à Bangkok avec le changement d’heure et de régime alimentaire.

 

 

 Quel beau voyage ! Quelle ouverture pour les jeunes !! 

 

Retour en images sur une très belle aventure vécue par une dizaine d’élèves de classes de 2des et premières de l’Institut Saint Eloi.

Presque 3 semaines dans un petit village de montagne dans le Nord du Laos, Namkhong, où nous avons poursuivi une action de solidarité au sein d’une école primaire, avec l’aide de l’association Enfants d’Asie.

 
Nous avons bien travaillé… 2 jardins potagers défrichés et plantés (ça germait à notre départ), 2 clôtures posées autour des bassins à poissons, le terrassement tout le long de l’allée qui sépare les 2 bassins, 2 ponts (dont un facilitant l’accès aux rizières et à la rivière), la remise en peinture du bâtiment central.       

Quelques échardes, pas mal d’ampoules, des courbatures…mais aussi beaucoup de satisfaction, de notre côté comme du leur.

 


Mais nous n’avons pas fait que travailler… nous avons partagé aussi : des émotions, des sourires, des jeux, des balades, de la danse, des soirées au coin du feu,    le baci….  Je suppose que les larmes versées (et il y en a eu beaucoup !)  sont proportionnelles à ces riches moments vécus ensemble. Des pépites de bonheur à conserver et savourer sans modération.

 

 

Alors Bo Peniang !


Chrystel Manchez

 

 Emotions et Respect pour les élèves Bapalmois

A l’initiative de Mme PEPIN et Mme DOLEZ, professeurs d’histoire/géographie/EMC, au Collège St Jean-Baptiste, et de M. MAYEUR de l’Institut St Eloi, plus de 800 élèves du Collège st Jean-Baptiste, de l’Institut St Eloi et du Lycée Professionnel Philippe Auguste ont pu assister au témoignage poignant de Mme Lily LEIGNEL en date du jeudi 7 mai à la Salle Isabelle de Hainaut.

Mme Lily LEIGNEL, âgée de 87 ans, est l’une des dernières rescapées des camps de concentration. Cette dame, dignement, a fait, pendant deux heures, le récit de sa déportation devant une assemblée silencieuse de jeunes attentifs.

Agée à l’époque de 11 ans, elle a été déportée le 27 octobre 1943 à 3 heures du matin avec ses deux frères et ses parents.  D’abord envoyée en Belgique, sa famille est convoyée au camp de concentration pour femmes de Ravensbrück en Allemagne puis à Bergen-Belsen. Libérée avec ses frères et sa maman par les anglais, elle revient à Paris at apprend le décès de son père à Buchenwald 3 jours avant la libération du camp. 

Rien ne lui a été épargné :  Perte d’identité puisqu’uniquement appelée par son numéro de matricule, humiliation diverses, privation de nourriture et maltraitance, témoin des tortures et des atrocités faites aux déportés.

Que d’émotions cette charmante dame a pu faire circuler à travers son récit, sans qu’aucune manifestation de haine ne se fassent sentir dans son discours.

Merci Mme LEIGNEL pour votre témoignage si poignant et si empreint de vérité. Merci pour cette leçon de courage, cette leçon de vie et la pugnacité que vous avez à faire connaître à nos jeunes ce que vous avez vécu afin qu’ils comprennent que la tolérance, le respect de soi, des autres sont les clefs d’un monde de paix.  Merci de faire de cette nouvelle génération les témoins de la vôtre.